Shirley Speakman

Associée Sénior

Shirley Speakman est associée sénior chez Cycle Capital, basée à Toronto. Elle siège sur les conseils d’administration de compagnies du portefeuille de Cycle Capital qui sont situées à travers l’Amérique du Nord. Ces compagnies sont issues de l’industrie de la réutilisation et de la transformation des plastiques et des polymères, de l’Internet des Objets, du stockage et de l’efficacité énergétique.

Avant de se joindre à l’équipe, Shirley était directrice des Investissements pour MaRS Investment Accelerator Fund (IAF), un fonds de capital de risque de plus de 40 M $ mis en place par le gouvernement de l’Ontario pour investir dans des entreprises technologiques en amorçage et démarrage. Elle était également conseillère stratégique et financière auprès d’entreprises du secteur des biotechnologies, de l’agtech, des techniques de fabrication avancées et des nouveaux matériaux. Elle a piloté de nombreux investissements et transactions de fusions-acquisitions, a participé à la mise en place d’un fonds transfrontalier de 40 M $ dans le secteur des sciences de la vie ainsi qu’à la clôture d’un fonds canadien de 40 M $ dans le secteur de l’agtech.

Shirley s’implique activement dans le développement d’un écosystème favorable à l’innovation au Canada à titre de membre du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, dans le cadre de son engagement auprès de MaRS et du Centre d’innovation de l’Ontario (CIO). Elle prend aussi une part active dans le mentorat d’entrepreneures et d’investisseuses auprès de Canadian Women in Private Equity et comme présidente Research Innovation and Commercialization Centre. Son expertise avisée en matière d’investissement responsable développée auprès du Catalyst Fund et de SVX en font une ressource convoitée.

Shirley s’est vu reconnaître comme l’une des 16 personnalités canadiennes du Clean16 et parmi les personnalités du Canada’s Inspiring Fifty. Elle détient un IAS.A de l’Université de Toronto, un MBA de l’Université Wilfrid Laurier et un baccalauréat en économie de l’Université de Waterloo.