Budget fédéral : Cycle Capital accueille avec enthousiasme la décision du Gouvernement du Canada d’accélérer l’investissement dans les technologies propres

Mathieu Lavallée Non classifié(e)

Ottawa, Mercredi le 22 mars 2017 – Cycle Capital Management, la firme d’investissement de capital de risque en technologies propres la plus expérimentée et la plus active au Canada, salue la décision du Gouvernement du Canada à travers le Budget fédéral 2017 d’accélérer la transition vers une économie faible en carbone par d’importants investissements en technologies propres.

Plus précisément, parce que le capital de risque (CR) permettra d’établir un écosystème dynamique des technologies propres au Canada, Cycle Capital accueille avec enthousiasme la création d’un fonds de 400M$, par l’entremise de la Banque de développement du Canada (BDC), destiné à une nouvelle initiative de catalyse du capital de risque accessible aux entreprises canadiennes en stade de commercialisation afin de soutenir leur expansion. Cycle Capital salue également la décision de doubler le capital disponible aux entreprises de technologies propres à travers la BDC et Exportation et Développement Canada (EDC). Grâce à 1,4G$ sur 5 ans en nouveaux fonds offerts, les entreprises de technologies propres auront accès à un soutien supplémentaire pour leur développement et leur expansion. Ces organisations offrent ainsi ensemble 380M$ supplémentaires sous forme de financement en capitaux propres pour les entreprises cherchant à accroître leurs activités, 570M$ sous forme de fonds de roulement en appui aux entreprises établies et 450M$ en fonds destinés aux entreprises en amorçage à forte intensité de capital. Le budget 2017 prévoit également la recapitalisation du Fonds SD de Technologies du Développement Durable Canada (TDDC) avec un investissement de 400M$ sur 5 ans.

Le capital de risque est un élément central au développement d’innovations dans le secteur des technologies propres alors que le Canada accuse un retard depuis les 10 dernières années par rapport à ses compétiteurs. Ces investissements pourraient jouer un rôle prépondérant dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et le développement d’une économie faible en carbone au Canada en stimulant l’innovation et la croissance dans le secteur des technologies propres, tel que mentionné dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.

« Avec ces importants investissements, le Gouvernement du Canada démontre sa vision et son engagement à bâtir une économie plus verte en accélérant le développement des innovations en technologies propres et la création d’entreprises canadiennes compétitives à l’échelle internationale » affirme Andrée-Lise Méthot, fondatrice et associée directeure chez Cycle Capital Management.

Une somme de 20G$ sera également investie sur une période de 11 ans pour soutenir le développement des réseaux de transport collectif alors que 22G$ seront injectés pour développer les infrastructures vertes au Canada au cours des 11 prochaines années. « Les investissements dans les technologies propres et dans le transport en commun sont tous des exemples de l’impact que ce budget aura dans l’accélération de la transition vers une économie faible en carbone au Canada », ajoute Andrée-Lise Méthot.

L’étude intitulé Bâtir une économie plus propre et plus innovante au Canada, publiée en décembre dernier par Cycle Capital et TDDC, démontre que bien que le Canada apparaisse comme un chef de file en matière de recherche universitaire, il manque de compétitivité en ce qui concerne la transformation de ces recherches en technologies prêtes pour la commercialisation. L’étude révèle également que le Canada est à la traîne par rapport aux États-Unis, toutes proportions gardées, à la fois pour le financement par capital de risque et par dette, des éléments cruciaux pour permettre aux entreprises d’innover, mettre à l’échelle leurs opérations et commercialiser leurs technologies.

Pour lire l’étude, consultez le http://www.cyclecapital.com/wp-content/uploads/2016/12/CCM-SDTC_Forging-a-cleaner-economy_FINAL.pdf.

 

À propos de Cycle Capital Management

Cycle Capital Management est la firme de capital de risque (CR) du secteur des technologies propres la plus active au Canada. Cycle Capital investit dans des entreprises qui développent et commercialisent des technologies propres contribuant à la réduction des gaz à effet de serre (GES) ainsi qu’à l’optimisation des ressources et à l’amélioration de l’efficience des procédés sur l’ensemble du cycle de vie.

Avec un actif sous gestion de 230 millions de dollars, Cycle Capital investit au Québec et en Amérique du Nord. Basé à Montréal et ayant un bureau à Toronto et une présence à New York, Seattle et Qingdao, en Chine, Cycle Capital regroupe des professionnels de l’investissement chevronnés, des conseillers stratégiques et des partenaires industriels qui possèdent une connaissance approfondie du secteur. Cycle Capital a développé une relation privilégiée avec ses partenaires stratégiques, notamment avec Énergie renouvelable Brookfield, Rio Tinto, Cascades, Groupe M3, Lonza, Gaz Métro, Systemex Énergies, Aluminerie Alouette et Hydro-Québec. Pour plus d’informations sur Cycle Capital Management, consultez : cyclecapital.com/fr.

 

Catherine Bérubé
Chef des communications et relations publiques
cberube@cyclecapital.com
+1 514 629-1022